Planète web : l’essor des sites de rencontres pour ados

Pour trouver l’amour, les adolescents ont désormais leurs propres sites de rencontres. NoDaron.com, sortirensemble.com ou encore rencontre-ados.com sont les nouveaux outils à la mode pour faire de nouvelles rencontres et pourquoi pas trouver l’amour. Ce phénomène fait néanmoins face à de nombreuses oppositions.

Des sites gratuits de rencontres pour adolescents ont émergé il y a environ deux ans. Ils s’inspirent des sites de rencontres pour adultes, tels que Meetic. En effet, le système est le même, les jeunes doivent créer un profil, peuvent s’envoyer des messages privés, tchatter… Ces sites ont eu un succès incroyable, ils possèdent désormais entre 100 000 à 200 000 membres.

Ce nouveau phénomène en plein essor s’adresse principalement aux jeunes de 11 à 25 ans, ce qui inquiètent les parents et les psychiatres. Pour ces derniers le danger y est très important puisque les jeunes (principalement avant 16 ans) ne sont pas encore conscients de la menace de la Toile, les clichés resteront en ligne et l’exhibitionnisme des adolescents y est prépondérant (photos dénudées, poses lascives,…). Pour Béatrice Copper-Royer, la cofondatrice de e-enfance, ces plateformes de rencontres sont des lieux propices aux pervers sexuels qui peuvent se faire passer pour des adolescents. Les utilisateurs peuvent mentir sur leur âge. Le problème subsiste, un grand écart d’âge sépare les utilisateurs de ces plateformes même si certains filtres ont été mis en place. De plus, les règlements et les chartes ne sont jamais lus par les adolescents, c’est pourquoi la plupart se connecte sans un accord préalable des parents, avec une inscription simple et rapide.

Les gérants de ces sites défendent leurs projets, pour eux Facebook est un plus grand danger puisqu’il n’y a pas de réelle barrière. Olivier Papon le gérant de NoDaron.com, lors d’une interview à BFM TV, explique que les photographies trop osées sont supprimées et ceci est le cas pour de nombreuses jeunes filles qui posent de façon très sexy et parfois à la limite de la bienséance. Néanmoins les photos prises à la plage, c’est-à-dire dans une situation précise, ne sont pas sujettes à cette suppression. Laurent Parron, le fondateur de Teexto.com, a mis en place un système pour que les adolescents avec un trop grand écart d’âge ne puissent pas se parler. Pour lui, un homme de 25 ans ne s’intéresse pas à une jeune fille de 12 ans et vice versa. Enfin, tous expliquent que les adolescents repèrent facilement les « fake », les faux profils.

Aussi disponible sur Radio VL : http://www.radiovl.fr/planete-web-lessor-des-sites-de-rencontres-pour-ados/

Publicités

3 réflexions sur “Planète web : l’essor des sites de rencontres pour ados

  1. Et si le mec est un pervers sexuel de 23 ans…ça existe non ? hum…rien ne vaut la bonne vieille drague, au moins on se trompe pas sur l’age m^eme à quelques années prêts.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s