Une Chine furieuse face à la rencontre entre Barack Obama et le Dalaï-Lama (Brève)

Une Chine furieuse face à la rencontre entre Barack Obama et le Dalaï-Lama

En ce vendredi 21 février 2014, la Chine a appelé les États-Unis à renoncer à la rencontre entre le Dalaï-Lama et le président Barack Obama. Le gouvernement chinois suite à cette demande à annoncer que dans le cas contraire « des conséquences négatives graves » pourraient s’ingérer dans la relations sino-américaines.

Les États-Unis reconnaissent que le Tibet appartient à la Chine, et en signe de concession cette entrevue sera fermée à la presse et se déroulera dans la « Salle des cartes » et non dans le bureau ovale de la Maison Blanche. Barack Obama a précisé qu’il voyait le Dalaï-Lama « en tant que leader religieux et culturel respecté internationalement ».

Le Dalaï-Lama, prix nobel de la paix, ne s’oppose pas à ce que le Tibet reste sous la tutelle chinoise mais réclame davantage d’autonomie de cette région. Pour le gouvernement chinois il est présenté comme un « dangereux séparatiste ». Le problème de la répression par les chinois sur la religion au Tibet reste très présent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s