Boeing disparu : de nouvelles pistes de recherches

Boeing disparu : de nouvelles pistes de recherches

Depuis deux jours, le Boeing de la compagnie Malaysia Airlines reste introuvable. Cet avion assurait la liaison entre Pékin et Kuala-Lumper. Il a disparu deux heures après son décollage.

L’avion est parti à 00h21 heure locale (16h21ce vendredi), il devait atterrir à 6h30 à Pékin (18h). En passant au large du Vietnam, l’avion a disparu des écrans de contrôle. 239 personnes étaient présentes à son bord, dont 4 français et 3 américains. Une cellule de crise a été mise en place au Quai d’Orsay ainsi qu’un numéro de téléphone mis à disposition des proches de ceux qui sont susceptibles d’avoir voyagé dans cet avion. (00 33 1 43 17 56 46)

Boeing n’a connu qu’un seul accident grave depuis 19 ans. Aucun signal de détresse n’a été signalé, l’avion a disparu dans le silence le plus total. La question se pose donc : que s’est-il réellement passé ?

Différentes hypothèses mais aucune encore validée

Les pistes restent nombreuses et aucune n’est encore privilégiée. Tout d’abord des avions de secours vietnamiens ont repéré en mer de Chine méridionale une colonne de fumée et deux grandes trainées d’hydrocarbure. Ces dernières vont être analysées afin de savoir si elles pourraient appartenir au Boeing 777 qui a disparu.

La thèse terroriste est évidemment mise en avant puisque deux des passagers voyageaient sous une fausse identité. Un italien et un autrichien n’ont pas pu embarquer puisque quelques jours auparavant leurs passeports ont été dérobés. Autre fait inquiétant pour les autorités : un chinois ne se trouvait pas à bord de l’avion alors que le numéro de son passeport était enregistré. Néanmoins le nom du passeport ne correspond pas au nom du passager communiqué par la compagnie. Cet homme assure ne pas avoir perdu ou s’être fait voler son passeport. Cependant il n’y aurait pas de preuves réelles de ce terrorisme, il faut attendre les résultats de l’enquête du FBI, qui a accès à l’affaire par la présence de trois américains dans l’avion.

Bernard Chabbert, spécialiste de l’aéronautique, a indiqué à Europe 1 que de grands travaux avaient été nécessaires sur cet avion pour remplacer son aile droite qui avait été accidentée en 2012. Selon lui, une hypothèse de « dislocation de l’appareil en plein vol ou la perte d’un morceau de sa structure comme un bout d’aile » pourrait expliquer qu’aucun signal de détresse n’a pu être envoyé.

D’autres mettent en avant la possibilité que l’avion ait pu faire demi-tour, cette possibilité a été cependant contrée en expliquant que des signaux de détresse auraient été émis si l’appareil avait fait marche arrière.

Les recherches continuent

Des opérations actives de recherches en mer ont été mises en place pour trouver des indices.Selon la correspondante à Pékin de BFM TV, la marine vietnamienne aurait des images de l’avion entrain de chuter. Cette possibilité n’a cependant pas encore été confirmée par les autorités de Malaisie.

La compagnie a mis en avant le fait que son pilote, le capitaine Zaharie Ahmad Shah, homme de 53 ans avait plus de 18 000 heures de vol à son actif. L’avion de 11 ans d’âge était en très bon état. La confusion règne donc toujours sur le mystère de cette disparition.

Les familles attendent dans la détresse. Le manque d’informations avait provoqué la colère des familles rassemblées dans un hôtel proche de l’aéroport de Pékin.

Boeing disparu : de nouvelles pistes de recherches

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s