Grève espagnole contre les réformes liées à l’éducation

Du 21 au 24 octobre, les étudiants espagnols, suivi du corps enseignant, ont manifesté dans les rues contre les réformes d’austérité visant l’éducation. Lire la suite

Publicités

Nantes, une ville dans le chaos après la manifestation contre l’aéroport

Nantes, une ville dans le chaos après la manifestation contre l’aéroport

Ce samedi 22 février se tenait une manifestation contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes dans le centre de Nantes. Celle-ci a très vite dégénéré.  Lire la suite

Actualité du 19/02/2014

actualité du 10/01/2014

Depuis mardi, on dénombre 25 personnes tuées lors de manifestations pro-européennes. Elles ont commencé après la suspension d’un accord entre l’Ukraine et l’Union Européenne en novembre 2013, par le gouvernement ukrainien. Les manifestants demandent la démission du président Viktor Ianoukovycth. En ce mercredi, les manifestations continuent, le président ukrainien a dénoncé l’insurrection de l’opposition. Les troupes anti-émeutes ont lancé un nouvel assaut contre les manifestants dans la matinée sur la place de l’Indépendance Maïdan, occupée de plus d’un millier de personnes depuis plus de trois mois. Le gouvernement a exécuté ses menaces après l’ultimatum de cessez-le feu de mardi. L’Europe et les États-Unis appellent le président a dialogué avec les manifestants et à retirer les forces de l’ordre des rues de Kiev. Berlin a annoncé des sanctions si l’ordre ne se rétablit pas, car pour certains pays, l’Ukraine est à la limite de « la guerre civile ». Au contraire, la Russie accuse les occidentaux: «Je pense que c’est l’Occident et les hommes politiques occidentaux qui en sont en grande partie responsables, en faisant pression en permanence sur les autorités ukrainiennes pour qu’elles ne rétablissent pas l’ordre dans le pays et laissent agir les organisations ultra-radicales qui tirent maintenant sur la police et mènent la situation à la guerre civile» explique le chef de commission des affaires étrangères Alexei Pouchkov.

Aux États-Unis un fabricant de poupées lance celle d’Edward Snowden. Cet ancien consultant de la NSA est accusé d’espionnage et avait révélé les écoutes de cette organisation avant de se réfugier en Russie. La poupée de 30,5 cm sera vendue au prix de 99 dollars, lunettes et ordinateur compris, avec le choix de l’habiller en costume, d’un jean ou d’une tenue militaire, par ThatsMyFace.com. Une partie des recettes ira directement à la Fondation de la Liberté de la Presse. Cette dernière et Edward Snowden expliquent ne pas être à l’origine du projet et ne pas avoir été tenus au courant de cette vente. Ce fabricant a déjà confectionné des poupées de d’autres célébrités telles que Kate Middleton et le prince William, des hommes politiques américains ou encore le fondateur de Wikileaks Julian Assange.

Un octogénaire allemand, Cornelius Gurlitt, possédant plus de 1 400 oeuvres, porte plainte pour la saisie de sa collection. Certaines de ces oeuvres sont soupçonnées d’avoir été volées par les nazis aux juifs durant la Seconde Guerre Mondiale. Il souhaite récupérer sa collection  après la décision de saisie du 23 septembre 2011. Selon ses avocats, cette action n’est « pas justifiée » puisque le seul motif de cette saisie est la fraude fiscale présumée de leur client. Cornelius Gurlitt souhaite un accord car il comprend que l’origine des oeuvres peuvent « éventuellement être problématique ». Ses proches ont ensuite lancé un site Web pour proclamer son innocence face à la découverte de ces tableaux volés par les nazis, que les experts analysent encore. Il a été laissé en liberté mais mis sous tutelle.

Heurts à Rennes lors d’une manifestation anti-FN

Heurts à Rennes lors d'une manifestation anti-FN

Des heurts ont éclaté lors d’une manifestation de 600-700 personnes contre le meeting du Front National à Rennes, samedi soir. Ce groupe politique était réunit dans la salle municipale aux abords de la Cité où Gérard de Mellon faisait sa campagne pour les municipales. Les manifestants ont été repoussés grâce à des lances à eau et de gaz lacrymogène par les forces de l’ordre lorsqu’ils ont essayé de rentrer dans les lieux. 300 CRS, gendarmes et policiers ont essayé d’empêcher les affrontements entre les manifestants et les participants au meeting.

Les manifestants cagoulés, armés de pavés et de barres de fer prises sur un chantier proche, ont détruit les vitrines de deux agences bancaires, une porte de police, et une agence immobilière. Ils ont ensuite investi les permanences du PS et du FN. Ils ont finalement rejoint la Cité où ils ont incendié une voiture bloquant la route. Selon les sources les « vrais manifestants » n’auraient été qu’une centaine. La préfecture a déclaré que quatre personnes ont été interpellés cette soirée là.

Les associations antiracistes, les syndicats et le part d’extrême gauche ont appelé la population à manifester contre ce rassemblement du Front National. cette salle représente « la maison du peuple, symbole du mouvement ouvrier » pour le syndicat Solidaire, et la présence du FN aurait été une offense à ce symbole.

Le Parti Socialiste d’Ille et Vilaine est accusé d’avoir appelé et encouragé cette manifestation. Il se défend cependant en expliquant qu’une « autre décision aurait permis au FN de se présenter en victime des règles qui prétend la démocratie locale. Nous ne voulons pas leur faire ce cadeau. »

Heurts à Rennes lors d'une manifestation anti-FN

http://www.rennestv.fr/catalogue/magazine/antifasciste-rennes-meeting-front-national-affrontements-fevrier-2014-municipales.html : pour suivre l’évolution de la manifestation en photographies

Actualité du week-end du 24 & 25/01/2014

actualité du 10/01/2014

Une fusillade a éclaté, samedi 25 janvier 2014, dans un grand centre commercial Columbia très prisé des familles le week-end, dans l’état du Maryland. Trois personnes ont été tuées, il semblerait que l’une d’elles soit le tireur présumé, il a été identifié par la grande quantité d’explosifs artisanaux qu’il possédait. Les circonstances restent mystérieuses, selon les forces de l’ordre, puisque le mobile est encore inconnu. 5 autres personnes ont été blessées dont une par balle, selon une source proche de la police. Ce genre de phénomène est récurrent aux États-Unis. Barack Obama avait tenter de mettre en place un projet de loi pour limiter le port des armes à feu, mais le Congrès s’y était opposé, en décembre 2012.

17 000 personnes, selon la police, a manifesté à Paris contre François Hollande. 150 personnes y ont été interpellées.

François Hollande a déclaré à l’AFP mettre « fin à sa vie commune » avec Valérie Trierweiler, après 8 ans de vie commune, ce samedi.  Il a cependant précisé qu’il s’exprimait à titre personnel et non au nom du chef de l’état puisque cela regarde sa vie privée. Depuis que le magazine féminin Closer, il y a deux semaines a publié des photographies du président avec Julie Gayet mettant en avant une relation entre ces deux personnes, l’image présidentielle est parasitée jusqu’à l’étranger. Valérie Trierweiler après cette nouvelle avait été hospitalisée. Selon Jean-François Copé, il fallait une  « clarification » sur leur relation afin que le président puisse agir, et que l’image présidentielle soit redorée, après cet épisode. Ainsi, François Hollande est un des premiers président à exercer sa fonction en tant que célibataire, il était déjà le premier à devenir président de la Vème République sans être marié.

Actualité du 10/01/2014

Minute Sport :  L’équipe de handball française a remporté l’Euro face au Danemark, 41 à 32. Rafael Nadal s’est incliné face à Stanislas Wawrinka en finale de l’Open d’Australie en 4 sets (6-3;6-2;3-6;6-3)

Chine : la prison annoncée pour un militant anti-corruption, Xu Zhiyong

Xu Zhiyong, un célèbre militant anti-corruption chinois, a été condamné à 4 ans de prison par le tribunal de Pékin pour “rassemblement illégal visant à perturber l’ordre public”. Ce procès se fait dans un contexte de répression des voix dissidentes. … Lire la suite

Évaluez ceci :

Actualité du 09/01/2014

Le conseil d’état a interdit le spectacle de Dieudonné prévu jeudi soir à Nantes. Plus tôt dans la journée, le tribunal administratif de Nantes avait accepté les représentations de l’humoriste. Manuel Valls s’est montré satisfait de la décision du conseil … Lire la suite

Évaluez ceci :