Le G20 débute sous les hostilités face à la question ukrainienne

Les réunions du G20 entre les chefs d’État des 20 plus grandes puissances du monde ont commencé aujourd’hui. Elles se déroulent dans la ville de Brisbane, dans l’est de l’Australie, jusqu’à dimanche. La relation entre les pays occidentaux et la Russie est très tendue. Lire la suite

Actualité du 18/02/2014

actualité du 10/01/2014

King Digital Entertainment, l’éditeur de Candy Crush, a communiqué sa volonté d’entrer à la Bourse de New-York. La demande à la Securities and Exchange Commission de New-York a déjà été déposée. Les banques principales ont déjà été choisies il s’agit en première ligne de JP Morgan, Credit Suiss, Bank of America-Merill Lynch. Les prix des actions n’ont pas été dévoilés pour le moment.

Un nouveau suspect a été arrêté dans la tuerie de Chevaline, où trois membres de la famille d’Al-Hilli et un cycliste ont été tués. L’homme de 48 ans mis en garde à vue correspondrait au portait robot publié.

Nadeja Tokolonnikova et Maria Alekhina, deux des principales activistes des Pussy Riots, ont été amnistiées il y a deux mois par Vladimir Poutine, après 21 mois de détention. Elles ont été arrêtées pour une affaire de cambriolage avec plusieurs autres personnes dans un hôtel de la ville. Elles ont ensuite été relâchées mais elles accusent la police de violence envers elles. Ces femmes ont annoncé sur Twitter ne rien avoir à se reprocher et se promenaient simplement à Sotchi à 30km du principal site olympique. Elles auraient oublié de « s’enregistrer » au service de l’immigration, selon le Life News. De plus une lettre ouverte du groupe de Pussy Riot de février exprimait clairement que ces deux femmes ne faisaient plus parties de ce collectif pour avoir été à l’encontre des principes. Elles ont rétorqué que le but de ce groupe est que tout le monde peut y participer.  Elles déclarent donc y être toujours présentes.

Actualité du 18/02/2014

La Cour de révision a annulé les neuf ans de prison que l’ancien maire de Vence Christian Iacono, dans l’Alpe-Maritime, avait écopé après l’accusation de viol de son petit-fils. Ce dernier est revenu sur ses accusations par la suite.

Le ministère de l’intérieur et le service de sécurité d’Ukraine a annoncé et ordonné aux manifestant de mettre fin aux troubles « sous peine de mesures sévères ». Cet ultimatum arrive après que 7 personnes ont été tuées ainsi que deux policiers encore aujourd’hui.

La société Caramba a annoncé que la blague « Quel légume va très vite et rigole dans les virages ? le chou marreur (Schumacher) » ne sera plus imprimée. Cette blague avait éditée bien avant l’accident. Cependant suite à l’accident du 29 décembre dernier, et l’état dans lequel se trouve Schumacher, la blague apparaît de mauvais goût.

Actualité du 18/02/2014

Actualité du week-end 08 & 09/02/2014

actualité du 10/01/2014

Cela n’était pas arrivé depuis plus de quarante-cinq ans ! Une tempête de neige a touché le Japon, faisant sept morts lors d’accidents dus à la neige et plus de 1 000 blessés dans tout le pays, selon Libération. Samedi, un manteau de 27 centimètres recouvrait entièrement le sol Aujourd’hui plus de 20 000 foyers sont sans électricité, et 300 vols ont été annulés en plus des 740 de la veille. Les grands axes intra-muros ont ensuite été déblayés par les services municipaux, suivis par les commerçants et les habitants dégageant devant leurs propriétés. Dans la capitale, les rues à proximité des bureaux de votes ont été nettoyés, car aujourd’hui la population doit élire le nouveau gouverneur de cette ville.

Google a été condamné par la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) pour ne pas avoir respecter les lois françaises dans la politique de confidentialité, a payé 150 000 euros d’amende et l’obligation de faire figurer sur la page d’accueil ce communiqué. Google a fait recours et a été référé devant le Conseil d’État qui a finalement rejeté la demande. C’est pour cela que Google doit se plier aux injonctions et faire figurer cet encart tout en payant ensuite l’amende.

Actualité du week-end du 08 & 09/02/2014

Le train reliant Nice et Digne-les-Bains a déraillé après heurté un rocher. Ce dernier s’est détaché de la montagne et pèse plusieurs tonnes. On dénombre deux morts et neuf personnes blessées. Le conducteur a contacté par radio le chef de la gare d’Annot vers 11h. Le train roulait à une vitesse réduite, limitée à 30km/h sur cette portion. Selon Charbel Aboud, le sous-préfet de Castellane « un énorme rocher s’est détaché de la montagne et il est venu percuter le train, derrière la cabine du conducteur. À la suite de ‘l’impact, la partie avant du train a été plongé dans le ravin ».

618313---1

Un tireur s’est introduit dans une église orthodoxe située sur l’île de Sakhaline, localisée à l’extrême-est de la Russie. Deux personnes ont été tuées, un paroissien et une religieuse.Six autres personnes ont été touchées, mais leur vie n’est pas en danger. Le tireur est un employé de sécurité, il a été arrêté sur les lieux. On ignore cependant encore ses motifs. L’île de Sakhaline est un point stratégique pour les russes puisqu’ils en tirent du gaz naturel liquéfié dans ces eaux. Cependant depuis la Seconde Guerre Mondiale, Tokyo et Moscou continuent d’avoir des différends sur ce territoire. La Russie n’a pas respecté pas le traité de Porthsmouth (qui prévoyait une partie russe et une partie japonaise) et a attaqué la partie asiatique de l’île afin de la récupérer, du 11 au 25 août 1945. Cet évènement intervient après l’ouverture des jeux olympiques à Sotchi, période où la sécurité a été renforcée par Moscou.

Prise d’otage dans un lycée à Moscou (Brève)

Un lycéen armé a menacé le gardien avant d’entrer dans une classe de biologie. Il a ensuite pris en otage plus de vingt d’élèves âgés d’une quinzaine d’années présents dans la classe, lundi 3 Février. Armés de deux fusils, il a tué un professeur de géographie et un policier. Un autre policier a été blessé et évacué par hélicoptère. Le gardien a ensuite réussi à enclencher l’alarme pour prévenir les secours. « Selon les premières informations, le lycéen a agi pour se venger d’un professeur de géographie » cite une source reprise l’AFP. Il a ensuite été neutralisé par la police. Il va devoir subir une expertise psychologique.

Actualité du 10/01/2014

actualité du 10/01/2014

Les popes russes veulent interdire l’homosexualité et organiser une consultation populaire. Ils souhaitent punir les homosexuels d’internement. Le porte-parole de l’Eglise orthodoxe Vsevolod Tchapline, lors d’une interview au quotidien Izvesta, a exprimé son point de vue : « je suis convaincu que de telles relations sexuelles doivent être complètement exclues de la vie de notre société ». Un « ancien » prêtre orthodoxe russe Ivan Okhlobytine a publié sur Twitter une lettre ouverte à Vladimir Poutine afin que le président mette en place un référendum et une législation pénalisant ces orientations sexuelles. La population russe reste hostile aux homosexuels. Jusqu’en 1993, cette orientation était condamnée de huit ans de prison et jusqu’en 1999 elle était considérée comme une maladie mentale, selon Libération.

François Hollande est soupçonné d’avoir une maîtresse, une actrice, Julie Gayet. Ce sujet a fait la une d’un magazine people très connu, Closer. La nouvelle est tombée ce soir, le magazine féminin doit retirer l’article de son site web, à la demande de l’avocat de l’actrice. Cependant Closer est sûr de son information. François Hollande a annoncé prendre des suites judiciaires.

Actualité du 10/01/2014

Le président de remplacement de Centrafrique Michel Djotodia a démissionné. Il avait été accusé par le comité international d’être passif face aux violences interreligieuses qui dévastent le pays. Quatre blindés français ont ensuite pris position au palais présidentiel, selon Libération.

L’Inde contraint le départ d’un diplomate américain de l’ambassade de New Delhi. Depuis l’arrestation d’une consul indienne à New York inculpée pour fraude aux visas et fausses déclarations des rémunérations de son employé de maison, elle a été expulsée des États-Unis jeudi. Elle ne pourra plus obtenir de visa, même étant mariée à un américain, et elle sera arrêtée si elle revient sur le territoire. Les tensions sont toujours présentes entre les deux pays. L’expulsion du diplomate américain d’Inde est donc une réponse à la décision des États-Unis.

Un ancien SS a été inculpé pour avoir participé au massacre d’Oradour-sur-Glane en Juin 1944. Cependant il nie en expliquant avoir sauvé la vie de deux femmes, n’étant qu’à la surveillance des véhicules. Selon le Figaro, Werner C. déclare : « Pendant qu’on rassemblait les habitants du village sur la place du marché, ces femmes sont sorties de la forêt. Je leur ai dit de retourner dans les bois ». Néanmoins selon le procureur Andreas Brendel, d’autres informations ont été retrouvées qui sont contradictoires. (voir actualité du 09/01/2014).

Actualité du 19/12/2013

1342512901_91152

Les journalistes chinois devront dès à présent passer une « épreuve d’idéologie » afin de pouvoir garder leurs cartes de presse.  Cet examen portera sur des connaissances du communisme. Cette nouvelle volonté du gouvernement chinois menace aussi les reporters de médias étrangers selon le Figaro.

 

Vladimir Poutine a gracié son opposant Mikhaïl Khodorkovski. Cette « bonne action » se cumule à l’amnistie dont ont bénéficié les Pussy Riot et les membres de Greenpeace. Poutine a-t-il une image à redorer avant les Jeux Olympiques ? De nombreux chefs d’état, tels que François Hollande, ont décidé de ne pas participer aux cérémonies d’ouverture et de boycotter ces jeux face aux actions jugées « immorales » de ce dirigeant. 

Actualité du 19/12/2013

Depuis dimanche, plus de 500 000 personnes sont décédées pendant des conflits localisés, au Soudan du Sud. L’ancien vice-président a ensuite appelé à renverser le président Salva Kiir. Ces conflits vont-ils se généraliser ? Une crainte d’une guerre civile de plus en plus grandissante se fait ressentir. 

Un pédophile a été arrêté en Espagne … grâce à son cambrioleur. En effet, ce dernier en pénétrant dans la sa demeure  a découvert les preuves de sa pédophilie. 

La Syrie, un conflit qui divise le monde

image

Les conflits présents au sein de la Syrie

La complexité de ce conflit ne peut pas être pris à la légère. Cet espace géographique, comme l’explique Ouest-France, est en proie à trois sortes de conflits : la guerre civile syrienne contre le gouvernement de Bachar Al-Assad, le problème entre les sunnites et les chiites et l’influence russo-américaine très présente sur le territoire.

Une question qui fâche

Les États-Unis et la France, lors du G20, ont pris position de vouloir intervenir contre le régime de Bachar Al-Assad, au détriment de preuve. Ces deux puissances doivent se heurter au reste du monde notamment au veto de la Russie et de la Chine qui depuis deux ans bloquent toute condamnation du régime syrien.

Chaque pays prend position en mettant en avant ses intérêts personnels et économiques puisque par exemple le problème syrien affecte l’économie pétrolière. La Russie, deuxième producteur de pétrole au monde, en bloquant l’offensive des américains et des français, augmente ses prix et ses échanges pétroliers car le conflit empêche les pays arabes de vendre leur pétrole. (Métro)

Aucune avancée n’a donc été présentée lors du G20 face aux divergences russo-américaines qui ont réouvert les plaies d’une « guerre  froide » pas si lointaine. Le monde entier est touché par ce conflit qui prend de plus en plus d’ampleur au fil du temps. Cependant peu de pays souhaitent une intervention ; tels que le Brésil, l’Argentine, l’Inde, L’Afrique du sud, le Mexique… Cela semblerait aggraver une situation déjà assez complexe aux yeux du monde, et il pourrait y avoir une « violation du droit international et de la charte de l’ONU » sans la présence de preuves tangibles. Seule une intervention par le biais de l’ONU semble possible.

Bachar Al-Assad confiant et menaçant

Bashar Assad

Bachar Al-Assad confiant, notamment grâce à l’appui de la Chine et la Russie, avait déclaré « si les américains et les français ou les britanniques disposaient d’une seule preuve ils l’auraient montré dès le premier jour » (Libération) après avoir été accusé d’utiliser des armes chimiques.  « Quiconque accuse doit donner des preuves. Nous avons défié les Etats-Unis et la France d’avancer une seule preuve. MM. Obama et Hollande en ont été incapables, y compris devant leurs peuples » a-t-il ensuite ajouté. Le représentant syrien a finalement décidé de placer toutes armes chimiques sous contrôle international après un arrangement avec la Russie et non pas face à « la menace américaine » (télévision russe).

Dans cette tourmente médiatique, Bachar Al-Assad a menacé et mis en garde notamment la France, si celle-ci devait intervenir sur le territoire syrien. Il pourrait en effet y avoir des « propagation du terrorisme en France ». Dans une interview pour le Figaro, le président syrien a clairement déclaré son opposition à la volonté française d’intervenir :« le peuple français n’est pas notre ennemi mais dans la mesure où la politique de l’Etat français est hostile au peuple syrien, cet Etat sera son ennemi ».

Une aide paradoxale ?

L’un des rapports de L’ONU (15 mai-15 juillet) mettait en lumière le problème des massacres récurrents présents dans le camp des rebelles comme dans celui des forces syriennes. Il semble impossible de pouvoir aider ni l’un ni l’autre selon les critères mis en avant. En effet, les exécutions sommaires, les prises d’otages et les bombardements de zones civiles des rebelles rappellent les massacres de civils, les bombardements d’hôpitaux et les crimes de guerre des forces syriennes. Peut-on vraiment choisir lequel des camps mérite le plus d’aide de l’extérieur en continuant ses méthodes sanguinaires ? Faut-il vraiment porter un jugement sur les actions des forces syriennes et oublier celles des rebelles ?

syrie-armes-chimiques

Il faudra cependant attendre le lundi 16 septembre 2013, le rapport de l’ONU sur les armes chimiques et qui est l’auteur de cette attaque barbare pour connaître l’issu des pourparlers, de l’intervention franco-américaine et ainsi du conflit. Faudra-il intervenir en Syrie si le rapport de l’ONU ne met pas en avant une attaque chimique par le gouvernement syrien lui-même ?