Des dons fictifs à la réalité en Haïti

L’aide humanitaire en Haïti a été en partie une fiction. Entre l’argent accordé aux profits des pays donateurs et une reconstruction toujours inexistante, la population essaie tant bien que mal de vivre. Alors où est passé l’argent des dons ? Cette … Lire la suite

Évaluez ceci :

Actualité du 05/04/2014

actualité

Un tremblement de terre de magnitude 5,4, selon un institut américain, a touché le sud-ouest de la Chine. Selon les autorités, il n’y aurait que 10 blessés dont 2 graves. Des maisons se sont effondrées et des axes routiers coupés mais les dégâts ne sont pas très importants. Ce séisme a touché le sud-ouest de la Chine à 6h40, heure locale (00h40 à Paris). Le barrage hydroélectrique de Xiluodu, un des plus hauts du monde, qui se trouve dans la région, a réussi à redémarrer normalement, sans problème majeur.

Un bébé de 9 mois a été accusé de tentative de meurtre, avec sa famille, au Pakistan. Mohammad Musa avait été arrêté, début février, avec sa famille pour “avoir lancé des pierres” à des représentants d’une compagnie de gaz qui menaient une opération afin de traquer les personnes piratant les compteurs de gaz.Le policier qui a soupçonné l’enfant et qui l’a obligé à comparaître devant les tribunaux a été suspendu. L’avocate et la famille s’insurgent devant cette accusation puisque l’âge minimum requis pour être accusé de meurtre est passé de 7 à 12 ans. L’enfant a ensuite été libéré sous caution, et doit comparaître devant les tribunaux dans une semaine.

un-bebe-pakistanais-de-9-mois-accuse-de-tentative-de-meurtre-1_4870595

La France a annoncé qu’elle annulait sa participation aux commémorations du 20ème anniversaire du génocide rwandais après les accusations du président du Rwanda Paul Kagame. Il accuse la France, lors d’une interview pour Jeune Afrique, d’avoir participé aux massacres de 1994 par la présence des soldats de l’opération militaro-huminitaire Turquoise qui auraient été « acteurs » de ces massacres. Accusant le « rôle direct de la Belgique et de la France », le président rwandais explique que les rescapés du massacre de Bisesero ont montré les soldats comme acteurs. Dans ce village les soldats français auraient retardé de « trois jours le sauvetage de près de 2.000 survivants afin de laisser le temps aux tueurs de les achever ».