Un homme interpellé dans l’affaire de la tuerie du musée juif de Bruxelles (Brève)

647923-capture-d-ecran-diffuse-par-la-police-belge-le-25-mai-2014-d-une-personne-suspectee-d-avoir-perpetre

Un français a été arrêté vendredi dans l’affaire de la tuerie du musée juif de Bruxelles du 24 mai 2014, où quatre personnes sont mortes. Mehdi Nemmouche a été interpellé à Marseilles, il aurait en sa possession des armes semblables à celles utilisées samedi dernier (une Kalachnikov et un revolver). Selon une source proche de l’enquête, le suspect est soupçonné d’être allé en Syrie en 2013 auprès de groupes jihadiste. Mis en garde à vue pour assassinat et tentative d’assassinat en lien avec une entreprise terroriste, cet homme de 29 ans a gardé le silence pendant les premières 24 heures.

Le Congrès juif européen qualifie cet acte « d’attaque antisémite ». Un parallèle a ensuite été fait entre cette affaire et celle de Mohammed Merah, de mars 2012 à Toulouse. Mehdi Nemmouche portait une casquette semblable à celle de Merah, et une caméra portative type GoPro comme lors de la tuerie de Toulouse.

 

Publicités

Actualités du 24/05/2014 – 26/05/2014 (Brève)

actualité

Deux bombes ont explosé à Islamabad, capitale du Pakistan ce samedi matin. La première, à 2 heures locales (23h à Paris), visant un quartier commercial a touché deux vigiles; l’un est décédé de ses blessures à l’hôpital. La deuxième placée sous une voiture n’a fait aucun blessé. Ces attaques n’ont pas encore été revendiquées. Ces explosions interviennent après de nombreuses attaques de l’armée pakistanaise sur les rebelles talibans dans le Nord-Ouest du pays, qui ont fait au moins 75 morts. Les pourparlers de paix, amorcés cet hiver, entre les talibans et les pakistanais sont au point mort

Attentats à Islamabad, capitale du Pakistan

Le journaliste libyen Meftah Bouzid a été tué par balles, ce lundi 26 mai, dans le centre de Benghazi. Ce rédacteur en chef du journal libyen Bruniq était connu pour ses critiques envers les dijhadiste et les groupes islamistes. Il aurait ainsi reçu de nombreuses menaces suite à ses critiques. Depuis le renversement de Mouammar Khadafi en 2011, Benghazi représente un lieu d’attaques et d’assassinats surtout contre les forces de l’ordre. Les journalistes avaient été épargnés jusque là. Ces attaques ne sont pas revendiquées mais elles sont régulièrement attribuées aux islamistes radicaux.

Actualité du 02/04/2014

actualité

Au moins 3 bombes ont explosé dans le centre-ville du Caire, en Egypte, et plus précisément devant l’université, qui est un lieu de contestation islamiste contre le gouvernement militaire. Un général de police a été tué et 5 personnes ont été blessées lors de cette attaque. Les attentats qui visent les policiers et l’armée sont de plus en plus nombreux. Ces derniers répondent par la répression sanglante des manifestations pro-Morsi, président destitué par l’armée. Cet attentat a eût lieu quelques jours après que le Maréchal Abdel Fattah al-Sissi ait confirmé sa candidature lors de l’élection présidentielle qui se déroulera du 26-27 mai 2014. Cet homme est un des militaires qui a destitué l’ex président Mohammed Morsi.

Un attentat contre le ministère de l’Intérieur a eût lieu à trois jours des élections présidentielles, à Kaboul en Afghanistan. Le ministère de l’intérieur a déclaré qu’un « kamikaze portant un uniforme s’est fait explosé ». On dénombre au moins 6 policiers tués. Cet attentat a ensuite été revendiqué par les talibans sur Twitter. En effet, les insurgés contre le président sortant Hamid Karzaï ont promis de « perturber » l’élection présidentielle alors que le président avait essayé de négocier la paix jusqu’à la fin de son deuxième mandat. Hamid Karzaï est le premier président après la chute des talibans et il lui est interdit par la Constitution de faire un troisième mandat.

Après l’annonce du départ de Jean-Marc Ayrault et de sa succession par Manuel Valls, le gouvernement a été annoncé ce matin à 11h15. Deux personnes sont entrés au ministère : Ségolène royal pour le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, et François Rebsamen au ministre de l’emploi, du travail et du dialogue social. Ensuite quelques changements ont été opérés au sein du gouvernement : par exemple Arnaud Montebourg, ancien ministre du redressement productif, est désormais ministre de l’économie à la place Pierre Moscovici ou encore Bernard Cazeneuve au ministère de l’Intérieur. Les Verts ne font pas partis de ce gouvernement car ils l’ont refusé. Le ministère de la Santé a quant à lui disparu de ce gouvernement.

Pour plus de détails : http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/04/02/la-composition-du-gouvernement-valls_4394036_823448.html