Démantèlement d’un réseau jihadiste en Espagne (Brève)

 Démantèlement d’un réseau jihadiste en Espagne

Un réseau terroriste de recrutement international a été démantelé, ce lundi à Madrid. Ce groupe avait pour but d’envoyer des combattants vers la Syrie et l’Irak et de les intégrer dans l’organisation terroriste EIIL (État islamique en Irak et au Levant). Huit personnes ont été arrêtées et une douzaine de perquisitions ont été faites. Le dirigeant de ce groupe était un ancien prisonnier de Guantanamo, base militaire américaine où sont détenues les personnes qualifiées de « combattants illégaux ». Lahcen Ikarrien, appartenant à la cellule d’Abu Dah Dah, avait déjà été arrêté en Afghanistan en 2001 et avait été condamné en Espagne pour son appartenance au réseau Al-Qaïda.

Publicités

Actualité du 22/05/2014

actualité

Deux véhicules tout-terrain ont foncé  à 7h50 ce jeudi matin, dans la foule d’un marché en plein air à Urumqi, capitale du Xinjiang, en lançant des explosifs. Un des deux véhicules a ensuite explosé. Selon l’agence la Chine Nouvelle, cette attaque a fait au moins 31 morts. Les attaques terroristes ont gagné du terrain et montrent la radicalisation d’une frange ethnique de l’Asie centrale, la population ouïgoure, qui lutte contre la tutelle chinoise. Cet attentat intervient au lendemain de l’arrestation de 39 personnes accusées d’avoir diffusé des « vidéos terroristes ».

La France a appelé, ce jeudi, à l’arrêt des hostilités au Mali. Le quai d’Orsay réclame des négociations entre le nord du pays et Bamako, qui sont restées au point mort depuis des mois. Les combats entre les groupes armés et les forces maliennes s’intensifient et deviennent de plus en plus meurtrières. Le porte-parole du quai d’Orsay, Romain Nadal, explique que : « C’est aux Maliens qu’il appartient de mener à bien ce ce processus de dialogue pour parvenir à un accord de paix global et définitif, dans le respect de l’intégrité territoriale du pays ». La France maintient un contingent au Mali d’une centaine de militaires qui appuie les forces maliennes et celles de l’ONU. L’opération française Serval a pour but de « lutter contre les groupes terroristes ».

Actualité du Week-end du 19 & 20/04/2014

actualité

Quatorze militaires algériens ont été tués en Algérie suite à une embuscade dans la nuit de samedi à dimanche, en Kabylie. Onze des soldats sont morts sur le coup et les trois autres ont finalement succombé de leurs blessures.  Selon une source citée par l’agence APS, ce convoi « revenait d’une opération de sécurisation du scrutin présidentiel de jeudi dernier ». La Kabylie, zone à l’est d’Alger, est réputée pour être un lieu d’attaques d’Al-Quaïda du Maghreb islamique (AQMI) contre les forces de sécurités et face au gouvernement algérien. Une recherche active a été mise en place afin de retrouver les assaillants.

Les 4 journalistes français, pris en otages en Syrie, ont été libérés. Après 10 mois de captivité, Didier François, Edouard Elias, Nicolas Henin et Pierre Torres sont atterris ce dimanche en France où leurs familles et François Hollande les attendaient. Ils ont été retrouvés à la frontière par l’armée turque. La monnaie d’échange n’est pas encore connue mais il est probable que de l’argent ou des armes aient été un argument.

Ce dimanche matin, les plongeurs ont annoncé avoir récupéré une vingtaine de corps dans le ferry naufragé en Corée du sud. Le Sewol a coulé le mercredi 16 avril, et avait à son bord 476 personnes. Les trois premiers corps ont été extraits samedi après avoir brisé la vitre d’un hublot, ils portaient leurs gilets de sauvetage. Les recherches se poursuivent afin de retrouver d’autres corps. Selon le bilan officiel, 49 personnes sont mortes dans ce naufrage et 253 sont toujours portées disparues. Les familles ont décidé de porter plainte contre le capitaine, qui a été arrêté. Il a été le premier à quitter le navire alors que les passagers devaient rester dans leurs cabines, selon les ordres de l’équipage. Les experts ont déclaré qu’un plus grand nombre de personnes auraient pu être sauvées si l’évacuation avait été mise en place directement.

Corée du sud : des corps extraits du ferry

L’Egypte déclare les Frères musulmans « organisation terroriste »

Le vice-Premier ministre Hossam Eissa a déclaré que les Frères musulmans de Mohamed Morsi était « une organisation terroriste ». Cette confrérie vieille de 85 ans est actuellement la cible de toutes les répressions. Dès à présent, ils ne peuvent plus manifester comme … Lire la suite

Évaluez ceci :