La question des animaux sauvages dans les cirques réactualisée

La question des animaux sauvages dans les cirques réactualisée

Un débat qui touche l’Europe sur le bien-être des animaux

Le 4 décembre 2013, une loi a été adoptée en Belgique interdisant la présence d’animaux sauvages dans les cirques, tels que les éléphants, les lions, les otaries… Seuls les animaux domestiques (chiens, chats, chevaux, dromadaires …) seront autorisés. La loi doit entrer en vigueur entre février et mars 2014. Cette législation a déjà été prise en Allemagne, Hongrie, Danemark et Suède. Le Royaume Uni, les Pays-Bas et la Suisse y pensent. Et enfin l’Autriche et la Grèce ont mis en place une législation interdisant la présence de certaines espèces animales.

Ce débat ouvert en Europe touche la France qui a notamment durci sa réglementation depuis le 13 mars 2013. La taille des cages pour les tigres devront faire minimum 7m2 les otaries devront pourvoir accéder à des piscines intérieures et extérieures, ou encore les éléphants devront avoir accès à des installations extérieures un minimum d’une heure par jour. Cependant il semblerait que ces règles ne soient pas respectées. La question de la maltraitance du dressage a aussi été mise en cause.

Le bien être des animaux est remis en cause dans ces structures, c’est pourquoi le débat est réouvert. Les transports et hébergements sont inappropriés, les cages trop petites et les températures parfois trop extrêmes pour certaines espèces. Bruno Carinal, conseiller scientifique pour le conseil du bien être animal , a expliqué à travers le Monde «qu’à la suite d’inspections nous avons constaté que les criques ne respectaient pas les normes en matière de détention des animaux ». Cependant les professionnels du cirque ne comprennent pas ce débat, pour eux les animaux font partis de leur famille et sont donc bien traités selon Gilbert Edelstein le directeur du cirque Pinder. La fondation 30 millions d’amis dénonce aussi les conditions de vie des animaux dans les cirques, leur pétition a atteint plus de 100 000 signatures.

Les conditions animales bafouées au cirque mais aussi dans certains zoos : Exemple Subaraya

Les cirques ne sont pas les seuls à devoir faire face à une volonté de bien être des animaux, les zoos sont aussi touchés. Des évènements comme ceux qui se passent dans le zoo de Surabaya en Indonésie ne présage pas d’améliorations pour les animaux. Un animal y est encore mort dans des conditions atroces, un lionceau s’est retrouvé pendu aux câbles qui permettent de fermer la cage. Ce zoo de Surabaya, appelé aussi « zoo de la mort », a connu le décès de 43 de ces animaux en un an dans d’horribles conditions (un gnou de malnutrition, un tigre empoisonné, une girafe ayant ingurgité 20kg de sac plastique…). Les associations de défense d’animaux réclament sa fermeture selon le Figaro.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s